Le grand livre - C. Willis

Publié le par Aphraël

grand-livre.gif

Kivrin Engle a toujours souhaité voyager dans le temps pour découvrir le Moyen-Âge. Malgré le fait que le XIVe siècle n'ait jamais été visité avant elle, elle s'est préparée durant de nombreuses années. Finalement, le voyage est fixé pour 1320 et Kivrin peut enfin partir. Malheureusement, on a beau tenter de tout prévoir, le pire reste parfois à venir.

 

Après la lecture de Sans parler du chien, je m'attendais à une incartade douce et une grande détente en ouvrant ce roman. Ce fut une erreur. Débutant dans une tonalité humoristique, le ton glisse doucement au fil des évènements dans le drame. L'ensemble se met lentement en place, mélée d'une grande confusion où le professeur Dunworthy - qui a formé Kivrin à son voyage sans être spécialiste du Moyen-Âge, mais qui n'en reste pas moins terriblement inquiet pour elle - tente de comprendre en quoi le voyage se serait mal déroulé.

Pour ne pas gâcher la surprise, impossible de tout révéler. Mais Le grand livre est bluffant, prenant, et prend aux tripes. Il touche à des angoisses profondes de l'humanité et offre une nouvelle vision du passé au lecteur.

 

C'est une lecture coup-de-poing qu'on ne regrette pas, offrant de nombreuses réflexions. L'ensemble est de grande qualité et on a bien du mal à retourner à d'autres lecteures légères par la suite. Evitez de l'ouvrir dans des moments difficiles.

 

J'ai Lu, 8,90€

ISBN 9782290341346

 

Sans parler du chien - C. Willis

Publié dans Critiques

Commenter cet article