La marque - Kushiel I - J. Carey

Publié le par Aphraël

parcheverses.blogspot.com

 

Vendue enfant par sa mère à la Cour de la Nuit, le destin de Phèdre no Delaunay est bouleversé quand elle est recueillie et éduquée par un haut personnage de la Cour royale. Elle apprend à ses côtés l'histoire, la théologie, quelques langues étrangères, des rudiments d'intrigues politiques et les arts du plaisir. En effet, marquée par le signe de Kushiel, elle est un met inestimable pour les amateurs de plaisirs extrêmes.

La Marque débute, autant le préciser, dans un univers de plaisirs et de sexualité. Le lecteur découvre une enfant devenant une femme sublime attirant de nombreux prétendants. Mais, heureusement, le cycle de Kushiel a beaucoup plus à offrir que des histoires de sexe, et l'intrigue politique prend le pas sur l'histoire. Phèdre devra utiliser l'ensemble de ses talents pour survivre et tenter de sauver son pays.
Le côté érotique de l'œuvre, amusant (ou fascinant pour certains) à lire, est lié à une théologie complexe et bien ancrée où une divinité mortelle a enseigné à son peuple d'aimer comme il l'entend. Mais la richesse du pays de Phèdre, touché par les dieux, est également convoitée par ses voisins et les guerres ne sont jamais loin. L'ensemble des personnages est bien travaillé, chacun avec sa part d'humanité et de personnalité les rendant tous attachants et vivants. L'ensemble est cohérent, riche en rebondissements et, chose rare, la fin du roman permet de clore de nombreux évènements avant de laisser quelques pistes pour les suites. Le lecteur ne reste pas sur sa faim et pourra patienter jusqu'aux prochaines parutions.
N'hésitez pas à offrir, ou vous offrir, ce roman qui mérite vraiment qu'on s'y intéresse. S’il suscite des commentaires grivois, il apportera également un excellent moment de détente... à partager ?

-- Aphraël

Éditions Bragelonne
ISBN 978-2352942375

Publié dans Critiques publiées

Commenter cet article