Trois Petits Points - n°3 : L'Onomatopée

Publié le par Aphraël

couv_3_petit.jpgBig Bang, Big Crunch… Tout a commencé par une onomatopée – et tout finira peut-être de même ! Omniprésente dans notre paysage culturel (depuis d’innombrables BD jusqu’aux toiles pop’art de Roy Lichtenstein, aux inserts spectaculaires de la vieille série télé Batman, au « bling bling » des chaînes en or des rappeurs et aux cocasseries de Raymond Queneau, en passant par le fameux « parlez après le bip » des messageries téléphoniques, les slogans – « un petit clic vaut mieux qu’un grand choc » – ou encore le format « zip » de certains fichiers informatiques), elle ne pouvait qu’inspirer nos auteurs de manière fort diversifiée.
Qu’il s’agisse de ce cri épouvantable qui glace le sang d’un naufragé (Marlène Krampé), de l’interjection provoquant la fureur d’un parrain de la Mafia (Don Lo), du tohu-bohu de voisins décidément sans gêne (Réjane Durand) ou bien du mode de communication de créatures génétiquement modifiées (E-Traym), les idées ont fusé comme autant d’exclamations bédéesques ! Nous avons même reçu des poèmes, parmi lesquels (ploum-ploum) nous avons sélectionné ceux de Gilles Brulet et Christelle Falcoz.
Certains personnages vivent ces onomatopées comme une obsession personnelle (Maxime Dahirel), voire comme une expérience terrifiante (Frédéric Leygue ou Sacha Bertschi)… Pour d’autres, enfin, comme dans la pièce en deux actes (!) de Nicolas Chapperon, l’onomatopée, littéralement, c’est la vie…
Assez de blabla. Allez, plouf !, plongez dans les textes qui suivent. Vous verrez, ça fait BOUM !

Publié dans Trois Petits Points

Commenter cet article