Trois Petits Points - n°2 : La Belle-Mère

Publié le par Aphraël

couv_2_petit.jpg« Oui, ma belle-mère est un ange !
— Y’en a qui ont bien de la chance… La mienne est encore en vie. »
Même si la marâtre, la seconde femme du père, est présente dans de nombreux contes de fées, ce n’est pas cette belle-mère-là qui a retenu l’attention des auteurs du présent numéro, mais bien plutôt la mère de l’époux ou de l’épouse…
Les relations entre belle-maman et sa bru – ou son gendre – peuvent être affectueuses…. Toutefois, si on en croit la sagesse populaire, elles sont le plus souvent, euh, conflictuelles !
Alors, parfois, on s’évite. Ainsi, en navajo, la belle-mère est-elle nommée doyishimi, soit, littéralement, « celle que je ne vois pas ». Ainsi, au pays bantou, quand le gendre croise la mère de sa chère et tendre, doit-il placer son bouclier devant son visage (tandis qu’elle se cache derrière un buisson !).
Nos auteurs, eux, n’ont pas évité la confrontation… Ils n’ont reculé devant rien ! Ils n’ont pas hésité à faire subir aux protagonistes des transformations terrifiantes… Des assemblées, voire des congrès de belles-mères ne leur ont pas fait peur… Et même une super-belledoche peut causer, vous le verrez, bien des ravages !

Publié dans Trois Petits Points

Commenter cet article