Roma mater - Le roi d'Ys I - P. & K. Anderson

Publié le par Aphraël

parcheverses.blogspot.com

 

Gratillonius, centurion romain, est affecté en Ys par son supérieur en quête de pouvoir. Sa mission est simple : devenir le préfet de cette ville, qui n'en a plus depuis plusieurs décennies, et assurer paix et prospérité en Armorique tout en resserrant ses liens avec Rome. Mais, en arrivant aux abords de la cité, il est pris à partie par le roi, qu'il défait en combat singulier et le voici, par conséquent, devenu roi d'Ys et marié à ses neuf reines. Son destin se retrouve ainsi mêlé bien davantage qu'il ne l'avait cru à cette ville et aux croyances très particulières dont elle est sujette.

Le cycle du Roi d'Ys nous offre un point de vue très différent de la fantasy conventionnelle. Dans un contexte historique majeur – la fin de l'empire romain – le destin de la ville va être pris en charge par cet étranger que dépasse pourtant la magie maîtrisée par les Neuf, les Gaellicenae, ses reines qu’obsède l'avenir d'Ys. Ce premier tome est magique : une fois passé le contexte entraînant l'arrivée de cette figure centrale dans la cité, on se surprend à ne plus pouvoir se séparer du livre et à l'emmener partout, pour en apprendre davantage encore. Le personnage de Gratillonius se révèle très intéressant : homme intelligent et habile, il apprend vite à gérer les situations, en s'aidant pour cela de son expérience romaine. De plus, les reines et leur magie se dévoilent petit à petit, de part leur nombre et de part leur choix. Et ce sont elles qui apportent toute leur puissance à ce roman : leur féminisme, leurs caractères différents, leur combat permanent pour leur religion et leur rôle politique font d'elles des femmes d'exception. Ce groupe uni et soudé gère de nombreuses situations difficiles et se révèlent toujours à la hauteur de leurs obligations.

Au-delà des personnages, on découvre également une donnée historique essentielle : Rome et son influence disparaissent doucement : deux empereurs se partagent le pouvoir ; l'un à Rome, l'autre à Constantinople. Le chef de Maxime ambitionne de prendre le titre, et Gratillonius est là pour assurer les arrières en conservant la paix. Mais de nombreux indices au fil de la lecture nous apprennent que c’est une ère nouvelle qui débute pour Ys. La Mère Rome est ici présente à travers son porte-parole, mais on sent qu'elle s’atténue doucement pour laisser s’ouvrir un autre avenir.

Voici donc un roman très bien construit, extrêmement plaisant à lire, qui marque les esprits. J'attends impatiemment de découvrir la suite de l'aventure, autant par attachement pour la ville et ses protagonistes, que pour suivre le fil de l'histoire et découvrir ce qui va arriver. N'hésitez pas à suivre votre curiosité et découvrir cette merveille !

-- Aphraël

Éditions Calmann-Lévy - 32 pages - 22 €
ISBN 2-7021-3645-1

Publié dans Critiques publiées

Commenter cet article