Les Songes-Creux d'A. Prieur

Publié le par Aphraël

Critique  publiée sur Les chroniques de l'imaginaire.romanprieurlessongescreux.jpg

 

Thomas Némiste rentre dans le village où il a grandi pour assister à l'enterrement de son oncle, qui l'a élevé. Ecrivain de talent, il s'est longtemps éloigné de ce petit village perdu et il n'est pas au bout de ses surprises... En effet, il réalise bien vite que la mort de son oncle et de sa tante, dont il découvre le cadavre, après l'avoir croisée à l'enterrement, sont les bases d'un mystère bien étrange, sordide...
Et, plus le temps passe, moins il parvient à dormir...

Les Songes-Creux est un roman fantastique angoissé et prenant, dont le mystère s'apaissit tout au long de la lecture et dont les dernières pages sont particulièrement marquantes... et sordides. Les âmes sensibles feraient mieux de s'en éloigner, surtout pour la dernière scène, et les amateurs de fantastique et de thriller psychologique sauront y trouver une histoire bien ficelée, qui sait "prendre aux tripes".

Je reste pour ma part choquée par la dernière scène, et les conséquences de l'accumulation des actes de notre héros jusqu'à la fin de l'histoire. On pourrait songer à des histoires de vampirisme d'une autre sorte, car ici, ce n'est pas le sang qui est recherché, comme on le découvre vite, mais bien plus.

Un roman à lire de jour, si possible, et bien réveillé.

 

Edition : Nuit d'Avril 2006, 213 pages ISBN : 2-35072-021-7

15,90

Publié dans Critiques publiées

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article