Les collines au mille grottes - Le cycle de Merlin II - M. Stewart

Publié le par Aphraël

Critique  publiée sur Les chroniques de l'imaginaire.

 

Arthur a été conçu et Merlin s'est réfugié, perclus de remords et de doutes, sur Bryn Mirddin. Puis Ygraine, sentant sa délivrance imminente, demande à Merlin de s'occuper de l'éducation d'un fils que le roi refuse de reconnaître. Merlin devra donc veiller sur le bébé, qui deviendra roi.

Le deuxième tome du Cycle de Merlin relate donc l'éducation d'Arthur vue à travers les yeux d'un homme qui organise sa vie en fonction de son Dieu et de son pays. Persuadé qu'il deviendra roi, ce qu'il a vu au cours d'une prophétie, Merlin n'aura de cesse de protéger l'enfant, jusqu'à son accession au trône.
L'histoire est toujours très bien écrite, et l'aventure offre une autre tournure, l'histoire présentée étant ici connue de tous, du début à la fin. Le personnage de Merlin veille, modestement et tendrement sur l'enfant béni des dieux, et nous fait découvrir sa jeunesse et son éducation, à travers divers évènements politiques de l'époque. Il cherche également une épée mythique, héritage de Macsen Wleding, premier instigateur de l'union de la Grande Bretagne en un pays uni, qui deviendra Calibur dans les mains d'Arthur. Attention donc aux lecteurs qui suivent en parallèle l'histoire d'Ys, publiée également chez Calmann Lévy, car ce roman renferme des informations capitales au sujet de l'avenir de Maximus.

 

Ce roman reste donc une excellente façon de présenter une histoire connue de tous à travers les yeux d'un personnage légendaire, et de découvrir avec grand plaisir un côté historique précis qui apporte une nouvelle dimension à l'oeuvre.

 

Edition : Calmann-Lévy, Collection : Roman historique/fantasy 2006, 387 pages ISBN : 2-7021-3684-2

22,50

Publié dans Critiques publiées

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article