Le sang des Ambrose - J. Enge

Publié le par Aphraël

7cb6a3d31e0bb9635a1d18694341ca07.jpg

La vie du  jeune roi Lathmar est menacée. Suite à la mort suspecte de ses parents, son oncle, le Protecteur du Trône met tout en oeuvre pour s'octroyer le pouvoir. Seule sa lointaine aïeule, Ambrosia Viviana se met en travers de son chemin. Elle fait appel à son frêre, Morlock, maître Faiseur, sorcier, bretteur et ivrogne pour sauver son dernier descendant.
Mais la menace est plus importante qu'un simple opportuniste avide de pouvoir, et les Ambrosia auront bien du mal à gérer ce roi adolescent mal dégrossi.

 

Les éditions L'Atalante tablent sur un retour de la Sword & Sorcery, attendant beaucoup de ce one-shot. Après tout, la Compagnie Noire précédemment publiée dans cette maison d'édition a remporté un vif succès et est devenue une véritable référence de dark fantasy. Et on retrouve dans ce roman un cadre très sombre, où l'espoir reste infime et les dangers foisonnent. Heureusement, Ambrosia et Morlock sont de grands magiciens centenaires, et ont de nombreux ressorts pour supporter la situation. Le jeune roi est rapidement attachant : déboussolé dans un monde qu'il comprend mal, dépassé par sa charge, il s'adapte et essaie d'apprendre au mieux pour se défendre et acquérir plus d'indépendance et d'autonomie.

 

La magie est très puissante. Savamment employée dans un scénario soigné, elle enrichit l'intrigue et offre une véritable évasion, dans un monde assoiffé de sang et de souffrance : les vieux Ambrose trouvent des solutions simples et spectaculaires à des problèmes complexes, et apportent une touche d'humour et un décalage bienvenu. On retrouve une machine tirée de l'imaginaire steampunk, et les sentiments mis en avant sont très humains. Malgré quelques petits détails ambigus, le roman offre de nombreuses bonnes idées et une histoire attrayante et bien menée.

 

L'ensemble, marquant, fait plaisir à lire. Le contexte assez sombre reste à prendre en compte avant d'offrir ce livre à de jeunes lecteurs, mais est très intéressant si on souhaite découvrir la dark fantasy. Je suivrai cet auteur, très prometteur au vu de ce premier roman.

 

 

 

 

-------------------------------------------------------------

 

Et si ce roman vous tente, n'oubliez pas : vous avez une chance d'en gagner un exemplaire, en participant au projet Imagin'Aix du moment ! Posez vos questions à Vincent Corlaix, l'instigateur du recueil Flammagories avant le 31 juillet sur le forum Imagin'Aix.

Publié dans Critiques

Commenter cet article

Phooka 21/10/2010 15:51


Je viens juste de le finir et je suis vraiment sous le charme!
J'ai beaucoup aimé ce roman, très original!!


Aphraël 21/10/2010 18:17



Ravie que ça t'ait plu !



fred 04/07/2010 17:59


Je viens de terminer ce livre et je dois dire que je suis extrêmement déçu; féru de la Compagnie Noire et de fantasy "adulte" loin des clones tolkieniens, j'espérai beaucoup de cet ouvrage publié
dans une collection qui fait preuve d'habitude d'une certaine exigence; Quelques bonnes idées (notamment de magie) sont égrainées au milieu d'un ramassis de poncifs et de personnages caricaturaux.
La narration vu par le héros adolescent est épuisante de niaiserie. Le livre a failli régulièrement me tomber des mains. On évoque ça et là le latin, la Bretagne et pourtant aucune explication du
lien entre ce monde (en carton pâte) et le notre. Et puis que vient faire cette histoire de Merlin au milieu de tout ça, à peine esquissée et laissée en plan...
Je reste, le livre achevé, avec une forte impression d'artifice et d'incohérence...
A quand la suite de la compagnie noire!


Aphraël 06/07/2010 19:49



"A quand la suite de la compagnie noire!": pour avoir une réponse à cette question, n'hésite pas à la poser sur le forum de L'Atalante.



Sinon, je trouvais certes le roi adolescent un peu naïf, mais c'est le propre de chaque adolescent, surtout avec l'éducation très légère vis à vis du monde extérieur qu'il semblait avoir eu. J'ai
entendu depuis des rumeurs autour d'une suite à ce roman, peut être que l'histoire de Merlin y sera plus détaillée.


J'aime bien ton retour, ce serait intéressant d'en parler sur le forum de L'Atalante, n'hésite pas à t'y rendre.



Lelf 09/06/2010 22:22


Je l'ai pris pour l'anniversaire de mon chéri. Même si on lit plutôt en VO, l'édition L'Atalante est trop belle, je n'ai pas résisté. J'espère que ça lui plaira, en tant que fan de fantasy (moi je
n'y connais pas grand chose ^^)


Aphraël 12/06/2010 20:41



N'hésite pas à me donner vos avis respectifs : le sien, déjà, et si tu craques ensuite à ton tour.


(Y'a pas de honte à ne pas s'y connaître en fantasy, je suis moi-même débutante en SF)