Le feu et la sorcière - Les bannis et proscrits I - J. Clemen

Publié le par Aphraël

parcheverses.blogspot.com

 

Trois mages ont, dans un élan désespéré, créé un Grimoire, se sacrifiant dans l'espoir de préserver le bien.

Cinq cent ans plus tard, la jeune Elena découvre, le jour de ses premières menstruations, que sa main est devenue rouge écarlate et d'étranges phénomènes se produisent quand l'adolescente se laisse dépasser par ses rêveries... Mais de terribles êtres attendent depuis des siècles que son pouvoir se réveille, et se mettent aussitôt à sa poursuite pour se l'approprier, avec l'aide d'ignobles monstres sortis des pires cauchemars.
Elena aura bien besoin d'alliés et, tout au long de ce premier tome, plusieurs étranges personnages se regrouperont auprès d'elle. Homme-lige, demi-ogre, jumeaux métamorphes, homme des montagnes, el'phe, nyphai... Tous vont s'unir et tenter de survivre, pour sauver la sorcière débutante.

Le feu de la sorcière est un roman agréable, reliant beaucoup de trames classiques de la fantasy. Entre la quête initiatique d'Elena, tous ces membres qui se regroupent autour d'elle pour la protéger, et ces grands méchants nécromanciens qui en veulent à son pouvoir, le schéma principal de l'histoire recèle peu de surprises, détail compensé par un bestiaire maléfique important et des décors intéressants. Elena est attachante, et ses treize ans permettront aux jeunes adolescentes de se retrouver dans cette héroïne. Ses compagnons, quant à eux, sauront plus attirer les amateurs du genre plus âgés. Il n'en reste pas moins que je conseille ce roman à des lecteurs novices dans le domaine de la fantasy, en quête de sensations et de personnages attachants, les surprises du romans pouvant être aisément devinées par un lecteur aguerri.
Voici donc un nouveau roman de Bragelonne qui, au même titre que les cycles d'Henri Lœvenbruck peuvent être offert à des adolescents. Un bon cadeau pour des amateurs de magie et de fantasy.

-- Aphraël

ISBN : 2-915549-80-X
Editions Bragelonne – 22 €

Publié dans Critiques publiées

Commenter cet article