La confrérie de la dague noire I et II - J. R. Ward

Publié le par Aphraël

1006-confrerie1.jpg

Les Vampires sont en guerre contre les Eradiqueurs. Pourchassés et amoindris, seule la Confrérie de la dague Noire peut les aider, en la personne de six guerriers. Ils ont voués leurs vies à la protection des leurs.

 

Dans l'Amant Ténébreux, Kohler est le dernier vampire de pure race, et de sang royal. Dédaignant ses responsabilités, il préfère se venger sur les êtres qui lui ont volé ses parents. Mais quand l'un de ses plus fidèles guerriers est assassiné, il va devoir accepter de s'occuper de Beth, qui ignore tout de son héritage et ne se doute pas un seul instant qu'elle est sur le point de devenir vampire.

 

Dans l'Amant Eternel, le second tome du cycle, c'est au tour de Rhage de devenir l'un des principaux protagonistes. Surnommé Hollywood par ses pairs du fait de son physique hors du commun et de ses innombrables conquêtes, il est néammoins maudit. Il renferme dans son corps une créature pouvant s'éveiller à tout moment et menacer ses ennemis autant que ses amis. Sa rencontre avec Mary, humaine atteinte d'un cancer, va néammoins tout bouleverser.

 

Chaque tome du cycle se consacrera à un guerrier. L'ensemble lie une histoire d'amour maîtrisée à une guerre impitoyable. Les éradiqueurs sont intelligents et aussi acharnés que les vampires et la lutte est âpre. Les guerriers vampires sont exceptionnels, mais renferment tous une malédiction en regard de leur talent.

 

Bon, soyons réalistes : on est en plein dans tout ce que la bit-lit semble signifier pour Milady. Du sexe, des combats, des vampires. Les histoires d'amour et les scènes de sexe sont très détaillées, les combats le sont un peu moins mais le suspence est présent et bien mené. Chaque histoire est focalisée autour d'une romance, mais les autres membres de la Confrérie sont présentés, et on apprécie de rencontrer de multiples personnages intéressants. Les caractères sont bien trempés, les vampires terriblement beaux et sexys. Mais étrangement, même si le premier tome reste un tantinet agaçant face à la relation explosive et sacrément directe entre Beth et Kohler,  J. R. Ward maîtrise son cycle. La culture vampire se dévoile petit à petit, et on découvre tranquillement que, même s'ils sont tous exceptionnels, ils ont tous leurs problèmes à gérer. L'ensemble reste assez cohérent, et surtout addictif. Car les romances sont particulièrement bien écrites. On retrouve son coeur de midinette à travers les aventures, et on se prend d'affection pour les personnages, fascinés par leurs sentiments très détaillés.

 

1007-confrerie2.jpg

Vous aurez donc droit, si vous tentez l'aventure, à de la "paranomal romance" (comme ils appellent ça) soignée dans un univers intéressant, avec des personnages attachants. On en redemande, attendant avec impatience la parution du troisième tome. Méfiez vous, c'est particulièrement accrocheur.

 

Milady, 8€

 

L'amant furieux - La confrérie de la dague noire III - J. R. Ward

Publié dans Coups de coeur

Commenter cet article