La Cité d'en Haut - A.F. Ruaud

Publié le par Aphraël

Critique  publiée sur Les chroniques de l'imaginaire.


La cité d'en haut est la cité reliée au palais de l'Empereur de Spica mystérieusement disparu depuis dix-sept ans après avoir brutalement expulsé sans la moindre explication tous les habitants dans la cité. Depuis le choc de la Disparition, la ville s'est tant bien que mal réorganisée.


Dans un climat de révolution d'une nouvelle génération pleine d'idéaux et n'ayant pas vécu auprès de l'Empereur, Ariel Doulémi, jeune vampire travaillant pour madame Ha, seuls détectives privés de la ville, enquête au sujet de plusieurs meurtres. Parmis les différentes races et nombreux mystères de la ville, le travail ne va pas manquer à notre jeune héros.

La cité d'en haut, composé de deux enquêtes distinctes, se présente comme un livre plongé au milieu d'un cycle de fantasy. Nous manquent simplement l'histoire de la Disparition et l'explication de cet état de fait qui ne seront pas dévoilés dans cette histoire. Les deux intrigues se situent dans la ville de Spica, et sont suivies à travers les yeux d'Ariel, jeune vampire homosexuel qui a obtenu cette caractéristique notoire grâce à son amant homme-chat. Amoureux de sa ville et curieux des mouvements révolutionnaires qui grondent autour de lui, il reste un jeune homme raffiné et agréable, curieux de nature. Son point de vue nous fait découvrir autant le fonctionnement de la ville et ses nombreux occupants de races étonnantes, que quelques-uns de ses travers et les deux enquêtes distinctes se rattachent aux bouleversements politiques en cours.


Malgré quelques répétitions entre les deux histoires, dont la première a déjà été publiée sous le titre Des Ombres sous la pluie aux éditions Bifrost/Etoiles Vives, La cité d'en haut est un roman très agréable à lire, parallèle original aux enquêtes policières célèbres d'Hercule Poirot ou d'Arsène Lupin.
On déplore simplement que le mystère de la Disparition en reste un, se demandant si des suites n'apparaîtront pas un jour à ce sujet.
En attendant, ce roman est une très belle visite d'une ville imaginaire à travers un homme qui se fait guide touristique sans le savoir du lecteur curieux.

 


Edition : Mnémos, Collection : Icares 2006, 550 pages ISBN : 2-915159-63-7

18,50

Publié dans Critiques publiées

Commenter cet article