Enchantement - O.S. Card

Publié le par Aphraël

28417100925740L.gifEtre modératrice du forum de L'Atalante (et la plus grande bavarde du forum) aide parfois à découvrir des petites perles anciennes du catalogue de L'Atalante...

 

Donc, face à plusieurs lecteurs fans absolus de ce roman, et d'autres amis qui, eux, n'avaient pas du tout adhéré, je me suis dit qu'il fallait que je me fasse ma propre opinion. De plus, la couverture de Gess de la version Atalante du roman est bluffante, ça donne envie d'ouvrir le livre...

 

Enchantement est donc un livre attachant, basé sur l'appropriation d'un conte à la sauce fantasy liée au monde réel. Un jeune homme, Ivan, découvre enfant une clairière où une belle endormie repose entourée de feuilles mortes, et d'une horrible bête. Effrayé, il s'enfuit et s'expatrie aux Etats Unis avec ses parents, où il deviendra un adulte. C'est au cours de ses études pour finaliser sa thèse qu'il retourne dans son pays d'origine, et retrouve la clairière et sa belle endormie. Bien sûr, tout ne se passe pas aussi facilement que pour un conte de fées, et c'est tant mieux, car l'aventure débute alors, et on découvre l'envers du décor de ce pompeux "et ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants".

 

L'Ukraine est présentée à plusieurs périodes historiques : d'abord en pleine guerre froide, et sous la coupe de l'URSS, libre en pleine recherche de ses racines, et finalement au IXe siècle, avec le royaume de Taïna. Ivan, devenu un spécialiste des langues anciennes des pays Slaves offre une vision toute scientifique des choses, comparant ses connaissance de l'époque avec ses découvertes. De plus, il arrive dans un territoire en guerre contre l'horrible Baba Yaga et ses pouvoirs maléfiques, seulement armé de ses connaissances limités de la langue de Katerina, de son corps de sportif du XXe siècle alors qu'il aurait bien besoin de savoir se battre en armure et avec une épée, et juif dans un pays chrétien. Le choc des cultures est violent.

 

Les personnages du roman sont bien étudiés, autant les principaux protagonistes que les secondaires, face à une méchante sorcière qui joue des rumeurs et adore diviser pour mieux régner. Baba Yaga est une adversaire redoutable : intelligente et cruelle, elle ne supporte pas l'échec et se bat avec acharnement. On s'attache à ces relations compliqués, et à plusieurs visions des choses, l'aventure se voyant à travers plusieurs personnages en fonction de la situation, ce qui aide à cerner les caractères et difficultés de chacun face à la situation difficile. Les sentiments sont bien travaillés, réalistes dans cette histoire et l'ensemble est très attachant, offrant une vraie évasion.

 

Au final, j'ai beaucoup apprécié l'aventure, qui peut être conseillée aux adolescents et adultes. L'histoire est agréable, le voyage soigné, et l'étude du conte intéressante. Ce n'est pas l'un de mes romans préférés, mais j'ai passé un excellent moment. Il me donne envie, pour plus tard, de retenter l'aventure des romans adaptés de conte et de tester Soeur des cygnes de J. Marillier, dont j'ai également entendu beaucoup de bien.

 

Editions L'atalante - 21,20 €

Publié dans Critiques

Commenter cet article

Olya 13/11/2010 23:34


C'est la lecture de ce livre qui m'a donné envie de créer mon blog.

J'ai adoré le remaniement du conte de la Belle au bois dormant. Vraiment une très chouette lecture.


Aphraël 14/11/2010 08:32



Ainsi que la présentation de la culture slave !



Maurice 18/05/2010 21:48


bonsoir Claire
j'ai lus ce roman en 2002 et j'ai beaucoup aimé le détournement d'un conte que tous le monde connait.
beaucoup d'humour, des personnages haut en couleur.
@+
Maurice