Ceci n'est pas un jeu - W.J. Williams

Publié le par Aphraël

e81acab3e452ebab1ff8652d55c69694Imaginez un jeu sans restrictions.
Devant votre ordinateur,
dans la rue, dans un magasin,
à tout instant on peut vous appeler.
Et vous feriez mieux d’être prêt.

Ils sont quatre amis passionnés de jeux de rôle qui se sont connus à la fac en Californie. Dagmar est concep­trice de jeux multimédia; Charlie, son patron, a fait fortune avec un logiciel de gestion des opérations boursières; Austin a prospéré dans le capital-risque; BJ, lui, végète au service clientèle d’une entreprise d’informatique.

Des rues de Jakarta en proie à un cataclysme financier jusqu’à une Los Angeles déjantée, où un mystérieux assassin frappe dans l’entourage de Dagmar, tandis que l’une après l’autre les monnaies de la planète s’effondrent, vous entrez ici dans un thriller haletant et peut-être bien… prophétique.
Si le dernier espoir venait de la communauté des joueurs en ligne?

 


Je viens de terminer Ceci n'est pas un jeu, et je dois dire que ma première expérience de cet auteur est très positive.

C'est très clairement un roman pour geeks, avec tout l'univers qui peut y être associé, ainsi que l'intrigue et les personnages principaux, et ça a réussi à m'accrocher. Une fois dépassé l'évènement annoncé en quatrième de couv' qui ne me motivait pas beaucoup à ouvrir le livre (Des rues de Jakarta en proie à un cataclysme financier que l'héroïne met une centaine de page à fuir), j'ai accroché à l'ensemble, bien prenant.

Je ne suis pas une grande lectrice d'anticipation (bien que je commence à m'y mettre tranquillement), et l'ensemble m'a convaincu, même si le message autour du monde financier reste en retrait. J'ai par contre apprécié la réflexion autour des jeux vidéos et de jusqu'où l'on peut manipuler les joueurs dans le monde réel. L'enquète réelle et le travail des personnage est bien menée, où Dagmar tente désespérément de sauver ses amis et de rester objective, face à une situation qui la dépasse.

 

Il offre une agréable détente, et une bonne surprise.

 

Le traducteur, Jean-Daniel Brèque, annonce sur le Coin des lecteurs qu'il travaille actuellement sur la traduction de sa suite, Deep State. Je suis curieuse de voir ce que ça peut donner.

Publié dans Critiques

Commenter cet article