Arachnae - C. Bousquet

Publié le par Aphraël

51qkXoHRJlL._SL500_AA300_.jpgDans une ville de Renaissance aux nombreux échos antiques, Arachnae, plusieurs destins se jouent.

Théodora, la belle bretteuse, se retrouve forcée d'enquêter avec le Capitaine Gracci autour de meurtres d'enfants, dont les cadavres sont torturés et violés. En parallèle, le prince Alession combat les Moires, ses conseillères aux multiples pouvoirs, et une secte mystérieuse fait son apparission.

 

Arachnae possède de multiples facettes. Surtout thriller palpitant, autour de meurtres atroces d'enfants, dans une ville de Renaissance qui emploie la magie pour tenter de retrouver les meurtriers, mais également intrigue politique où le destin de chacun repose dans les mains des Moires. On est surpris par la brutalité des tortures des enfants, espérant que les meurtriers seront retrouvés, écoeuré par l'horreur de l'humanité, simplement retranscrite dans un autre univers, mais toujours aussi concrète dans notre monde réel. Le lecteur est également fasciné par cette ville, d'abord présentée comme magnifique, dont on devine petit à petit la noirceur de ses trafics et de ses habitants. Puis les personnages, très différents les uns des autres intriguent, et poussent le récit. De plus, la lutte entre le Prince, terriblement conscient de ses choix pour sa ville, et des Moires, offre une vision antiques des choix de vie de chacun, apportant une autre dimension à l'histoire.

 

L'ensemble est très intéressant. Trouver un thriller aussi poussé, dans ses détails comme dans le suspence est surprenant, mais c'est un choix clairement défendu par l'auteur, qui apporte une autre vision de l'imaginaire. Après tout, cette littérature utilise d'autres cadres pour mettre en avant des problèmes du quotidien, et leur apporter une nouvelle force. Charlotte Bousquet y parvient haut la main dans cette aventure. Elle joue également parfaitement du jeu des destins, et de ses personnages. Mais il manquerait presque quelques touches de douceur, pour contraster cette atmosphère pesante.

 

J'en garde donc un bon souvenir, curieuse de découvrir Cytheriae, qui fait beaucoup parler de lui.

Publié dans Critiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article