Anansi Boys - N. Gaiman

Publié le par Aphraël

romangaimananasiboys.jpgCritique  publiée sur Les chroniques de l'imaginaire.

 

Gros Charlie a passé toute son enfance à penser que son père l'humiliait constamment. Vu les arguments tenus à sa fiancée Rosie lors d'une discussion pour préparer la mariage, et son surnom trouvé par son père, on peut comprendre son point de vue. Mais Rosie le force à contacter son père, et Gros Charlie apprend ainsi qu'il vient de mourir.

C'est à l'enterrement que les choses commencent vraiment à mal tourner, quand l'ancienne voisine de son père lui apprend très calmement qu'il est le fils d'un dieu, et qu'il a un frère qu'il ne connaît pas. Mygal, son frêre, apparaît donc dans sa vie, et commence à semer un chaos indescriptible...

Anansi Boys, au final, n'est qu'une succession d'évènements plus loufoques les uns que les autres (on ressent vraiment combien l'auteur a pu s'amuser à écrire un tel roman). Le contexte reste posé autour de dieux provenant de contes africains, et sont tous liés à des animaux : Anansi avec les araignées, Tigre, Oiseau... Neil sait très bien rendre le contexte plausible dans un univers contemporain, et l'ensemble découvert par les yeux de Gros Charlie se révèle fascinant.

Bon, autant être honnète desuite : je suis une très grande amatrice des romans de Neil Gaiman. L'imagination de cet auteur, sa manière de mettre en scène les évènements, l'humour qui transparaît dans ses romans et son côté inclassable sont les raisons les plus simples qui me poussent à me jeter directement sur tous ses nouveaux textes sans même me demander de quoi ils parlent : je sais qu'ils me plairont. Pour Anansi Boys, je l'ai découvert en anglais avant de le relire en français, et je peux vous assurer que l'anglais de Neil Gaiman est particulièrement fluide, facile à comprendre, et abordable pour quelqu'un qui n'a jamais lu en anglais.

Ce roman donc est une pure merveille, regorgeant de scènes que l'on prend plaisir à lire et à relire, encore et encore, et que l'on garde précieusement en mémoire, savourant par avance le jour où l'on rouvrira à nouveau ce roman.

En résumé, foncez !

 

Edition : Au Diable Vauvert 2006, 490 pages ISBN : 2-84626-1067

22  

Publié dans Coups de coeur

Commenter cet article